Cadence d’hiver

 

On a jamais le temps

C’est le temps qui nous a

Comme un petit caillou

Dans le creux de la main

Ou comme on tient parfois

Un marron tout luisant

Qu’on jette n’importe-où

Mais pas n’importe quand

Car le temps qui nous fait

S’accroche malgré tout

Aux saisons dans les arbres

Aux arbres dans la nuit

Et les fruits du silence

Mûrissent à l’envers

Du bruit dans la cadence

Aiguisée de l’hiver

On a jamais le temps

Mais le temps ne dit pas

Le chemin qu’il prendra

Car il ne le sait pas

Alors va la musique

Au bout de tes chemins

Chante ta mélodie

Et clame tes refrains