Novembre « Blues et Purples »

Fin novembre

le temps

s’ombre au-dedans.

Au-dehors

on roule sans phare

on se fait peur

on attend les fantômes

les fantômes viendront

de temps en temps.

Fin novembre

mois de l’effroi

la peur s’enivre en toi

de son néant.

Fin novembre

mois de la faille

faille du moi

blessure d’ombre

dont on ne sait

quand elle guérira.

Sombre le mois de novembre

mais le soleil

attend son heure

et son heure est

notre patience.