Reprendre le ciel

Séquence du monde entre le silence et la terre

là où se dressent les arbres

et tu essaies de la dire

mais on peut dire aussi que tu essaies de chanter

et tu écris tes essais pour un peuple peut-être de silence

qui reprendra le ciel comme on prend dans ses mains

l’eau d’une source limpide où s’entortille le tressage des mots

Rendez-vous (fin)

On est toujours comme l’enfant qui écoute. On se rappelle (comme si on avait besoin de se héler au loin). On essaie de parler et ça fait rire. On voit de mieux en mieux pourtant. La terre se dévoile en même temps que nous. C’est parce qu’on est la terre et qu’elle est nous. La parole qu’on dit maintenant, c’est elle qui éclaire. Elle est couleur à l’horizon. On le dit sans le dire. Elle est un horizon comme un soleil. On ne voit plus la terre seulement. Elle nous met en lumière. Parente du matin et du soir, un peu cousine, un peu sœur, un peu mère, un peu maîtresse, elle nous écoute, nous garde et nous regarde proche, et nous emmène, et nous amène à plus que soi…