L’Arbre invisible

L’âge des lignes invisibles

qui me traversent et te traversent également

mais dans la nuit et qui dessinent

au firmament  des jours

la quotidienne errance du destin

ces lignes où se tissent les larmes d’amour

et que le blé offre à l’or tendre de l’aurore mordorée

ces lignes seront quelques jours ou demain

la seule trace encore de ta vie sur un chemin.