Le bout du chemin

L’épuisement

C’est le bout du chemin

C’est l’horizon soudain ouvert au bleu du ciel

Ce n’est pas même au loin la ligne insaisissable

Des passions effacées

Entre terre humide et ciel de brume

Entre trouble et clarté

Là-bas ce n’est plus rien

Et au-delà

Où tu n’es plus

Continu le chemin

Mais nu